Logo

BIENVENUE SUR
RONCHIN FACILE

Histoire et patrimoine

Un peu d’Histoire…

Du temps de la Gaule, la région était le lieu d'implantation des Ménapiens qui se sont opposés longtemps à la domination romaine et à Jules César. Après la conquête par les troupes de Rome, la région a été sillonnée de voies romaines dont quelques unes passaient sur le site actuel de la ville de Ronchin. 
L'existence de notre commune peut être considérée comme reconnue en 877. Elle était à l’époque connue sous le nom de Rumcinium en raison de la forte présence de ronces et d'épines sauvages. Au cours des siècles le nom de Rumcinium a évolué en Ronchin, orthographe qui s'est fixée au 13ème  siècle. Pour l'anecdote, les habitants de Ronchin sont appelés les "Bruants", terme picard désignant les hannetons qu’on trouvait dans les fameuses ronces présentes sur le territoire ronchinois. 

Les quartiers de la ville

Petit Ronchin

Sur l’actuelle avenue Jean Jaurès, anciennement appelée Route Nationale de Douai, la première maison a été construite en 1837. C’est d’ailleurs dans cette bâtisse, transformée en cabaret-auberge, qu’est né le célèbre Bruno Coquatrix. Au fil du temps, des maisons et des moulins se sont implantés sur ce qui sera la future rue Anatole France. Au milieu du 20ème siècle, les premières constructions sont détruites pour être remplacées par des immeubles. Heureusement, les « villas Lebrun » datant de 1906 ont été conservées et témoignent de la richesse des savoirs faire de l’époque.

Quartier du Petit Ronchin : les villas Lebrun

Grand Ronchin – cité Jardins 

Cœur historique de la commune, le Grand Ronchin s’est construit à l’origine autour d’une ferme située le long de l’ancienne route principale, la rue Roger Salengro. La présence de nombreux corps de ferme, aujourd’hui aménagés en habitat, démontre le caractère anciennement rural de cette partie du territoire. Implantée dans ce quartier, la première mairie a été édifiée en 1840, place de la République. Quelques décennies plus tard, pour répondre à la crise du logement provoquée par la seconde guerre mondiale, un nouveau quartier voit le jour dans les années 50. Les pâtures, les champs et les carrières situés entre le Grand et le Petit Ronchin se transforment pour laisser place à 1 880 nouveaux logements qui profiteront à 6 500 habitants. 
 

Quartier du Grand Ronchin – Cité Jardins : l’église Sainte-Rictrude, classée aux monuments historiques

Champ du Cerf

Quartier récent, le Champ du Cerf a vu le jour dans les années 70. Classé en Zone d’aménagement Concerté (ZAC) en 1972, ce territoire a progressivement changé de visage. La construction de routes et le raccordement aux différents réseaux ont permis à 1 045 logements de sortir de terre.  Dans la continuité de ce projet ambitieux, des équipements scolaires, sportifs et socio-éducatifs ont été réalisés pour répondre aux besoins de cette nouvelle population.

Quartier du Champ du Cerf : le nouveau quartier Pierre Mauroy